Les associations au cœur de l’innovation en santé

L’identité Innov’Asso évolue ! Découvrez notre nouvelle charte graphique en phase avec notre perpétuelle évolution.

Un cadre d’interopérabilité bientôt opposable

Télécharger

Dominique Pon en rêvait. Un décret à paraitre va bientôt exaucer son vœu, à savoir rendre opposable le cadre d’interopérabilité des systèmes d’information de santé (CI-SIS) défini par l’Agence du numérique en santé (ANS).

Pour le président-directeur général de la clinique Pasteur à Toulouse, chargé du chantier numérique gouvernemental Ma santé 2022, il s’agit d’une condition sine qua none pour le développement de la e-santé sur le territoire national. Qui dit cadre d’interopérabilité, dit tout simplement partage de données et portabilité. Nul doute que cette interopérabilité renforcée participera à instaurer un monde de la santé rythmé par les échanges et le partage de données. Il faut dire que jusqu’ici les établissements de santé avaient parfois bien du mal à échanger simplement leurs données.

Les directions des systèmes d’information étant obligées de recourir à de nombreuses interfaces d’échange ou à des bus d’interopérabilité pour faciliter la communication entre les différentes applications. Autant de contraintes qui nuisaient à l’efficience du système de santé et donc à une prise en soins optimisée. L’absence d’un portage politique fort en est en partie la cause.

Télécharger
Avez-vous trouvé cette actu utile ?

Pour nous aider à être au plus près de vos attentes, votre avis est important!

X