Les associations au cœur de l’innovation en santé

L’identité Innov’Asso évolue ! Découvrez notre nouvelle charte graphique en phase avec notre perpétuelle évolution.

Suivi de l’insuffisance rénale chronique : eNephro réduit l’hospitalisation et les coûts

Télécharger

eNephro est un outil partagé entre d’un côté le patient atteint d’une maladie rénale chronique et de l’autre l'équipe néphrologique, l'unité de dialyse, le médecin généraliste, le pharmacien d'officine et le laboratoire d'analyses biologiques qui assurent son suivi.

Le 8 octobre dernier, lors du congrès virtuel de la Société française de néphrologie, dialyse et transplantation (SFNDT), ont été présentés les premiers résultats d’une étude médico-économique initiée en 2015 pour évaluer la solution eNephro dans les trois anciennes régions Lorraine, Nord-Pas-de-Calais et Aquitaine, avec la participation des CHU de Nancy, Lille et Bordeaux, des associations de soins à domicile Altir, Santélys et Aurad, de l'école d'ingénieurs IMT Atlantique et de Pharmagest.
248 patients ont été inclus, 126 suivis de manière conventionnelle et 122 par télémédecine. Et les résultats se veulent plus qu’encourageants puisque, selon les auteurs, la plateforme de télésuivi des malades rénaux chroniques eNephro tendrait à diminuer la durée cumulée des hospitalisations non-programmées sur un an et à réduire les coûts pour l'Assurance maladie.

Pragmatique, prospective, multicentrique randomisée et contrôlée, l’étude visait à comparer le système de télésurveillance à la prise en charge habituelle de patients atteints d'une insuffisance rénale chronique à différents stades de la maladie, lors de la dialyse et après la greffe, pour, in fine, démontrer la plus grande efficacité du premier mode de suivi sur le second.

Si en ce qui concerne la durée moyenne cumulée des hospitalisations non-programmées, la différence n'était pas statistiquement significative avec 4,2 jours pour les patients télésuivis contre 4,5 jours pour ceux qui étaient suivis de manière habituelle, elle l’était davantage d’un point de vue économique. Ainsi, le coût total moyen par patient par an était de 51,16 € avec la télésurveillance, contre 60,10 € avec la prise en charge traditionnelle, soit près de 9.000 € d’économies réalisées par patient.

Télécharger
Avez-vous trouvé cette actu utile ?

Pour nous aider à être au plus près de vos attentes, votre avis est important!

X