Les associations au cœur de l’innovation en santé

L’identité Innov’Asso évolue ! Découvrez notre nouvelle charte graphique en phase avec notre perpétuelle évolution.

Pour un télésoin efficace orchestré par les auxiliaires médicaux

Télécharger

Derrière les auxiliaires médicaux, il faut voir 18 corps de métiers : les audioprothésistes, diététiciens, épithésistes, ergothérapeutes, infirmiers, manipulateurs d'électroradiologie médicale, masseurs-kinésithérapeutes, ocularistes, opticiens-lunetiers, orthopédistes-orthésistes, orthophonistes, orthoprothésistes, orthoptistes, pédicures-podologues, pharmaciens, podo-orthésistes, psychomotriciens et techniciens de laboratoire médical.
Autant de professionnels concernés par le livre blanc publié fin juin par la Société française de santé digitale (SFSD) et au travers duquel elle les incite à sauter le pas et à se saisir du télésoin.

Pour ce, la SFSD a formulé 10 préconisations « pour mener à bien son projet de télésoin », avec pour première recommandation : la définition d’un objectif de soin. La formulation peut sembler évidente aux premiers abords mais, à en croire les membres de la SFSD, il s’agit là d’un prérequis déterminant pour évaluer l'éligibilité du patient, organiser le télésoin et le parcours personnalisé et, in fine, choisir le bon outil.

Cette réflexion en amont va également permettre d’envisager avec précision la complémentarité efficace entre soins à distance et soins en présentiel. Une fois l’éligibilité du patient confirmé, il convient dans un second temps d’évaluer le bilan de santé du patient et de son environnement à l’occasion d’un premier contact présentiel de préférence. Seront analysés à ce moment-là la situation clinique, les capacités du patient à communiquer à distance, les facteurs physiques, psychologiques, socio-professionnels et familiaux, la capacité du patient à utiliser les outils technologiques, la nature du soin, la confidentialité des locaux adaptés à la prise en charge, sans oublier la connaissance des documents de santé du patient.

Le livre blanc produit par la SFSD n’en oublie pas pour autant le libre arbitre du patient comme en atteste la troisième préconisation qui porte sur l'information et le consentement du patient, préalable indispensable au télésoin.

Télécharger
Avez-vous trouvé cette actu utile ?

Pour nous aider à être au plus près de vos attentes, votre avis est important!

X