Les associations au cœur de l’innovation en santé

L’identité Innov’Asso évolue ! Découvrez notre nouvelle charte graphique en phase avec notre perpétuelle évolution.

L’innovation peut-elle se passer d’évaluation ?

Télécharger

Plus de 4 400 sociétés exposantes, 250 sessions de conférences, 170 000 visiteurs issus de 160 pays et 11 sites officiels étendus sur plus de 250 000 m2 d'exposition : voilà pour les chiffres qui témoignent que le Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas est, plus que jamais, la grand-messe de la technologie.

L’édition 2020 n’a pas fait exception, même si une limite a été soulignée par plusieurs experts du secteur de la santé : le manque d'évaluation clinique des innovations présentées. Un manque d’autant plus criant que la e-santé apparait comme le secteur de prédilection des participants au CES. Pour être plus précis, le deuxième secteur le plus représenté avec 36 catégories de produits mis en valeur. L’absence d’évaluation s’explique par le fait que les objets connectés de santé ne sont pas considérés comme des dispositifs médicaux et donc ils ne sont contraints à aucune obligation d'évaluation, quand bien même l'innovation impacterait la prise en charge thérapeutique des patients ou l'exercice des praticiens.

A contrario, les dispositifs médicaux sont, eux, soumis à des prérequis et conditions encadrant leur mise sur le marché. Parmi les objets connectés que les experts auraient apprécié voir évalués, les outils de la sleep tech (technologie du sommeil), tendance phare en e-santé lors de cette édition 2020 du CES…

Télécharger
Avez-vous trouvé cette actu utile ?

Pour nous aider à être au plus près de vos attentes, votre avis est important!

X