Les associations au cœur de l’innovation en santé

L’identité Innov’Asso évolue ! Découvrez notre nouvelle charte graphique en phase avec notre perpétuelle évolution.

La téléconsultation ne séduit pas les professionnels de santé

Télécharger

Alors que la téléconsultation a connu un déploiement sans précédent avec l’épidémie de coronavirus et le confinement qui en a résulté, les médecins insatisfaits sont paradoxalement deux fois plus nombreux qu'en 2019. C’est du moins ce qui ressort d’un sondage Odoxa, publié le 22 octobre dernier, pour Le Magazine de la santé et l'Agence du numérique en santé (ANS).

Réalisé sur Internet, ce sondage a permis de recueillir les réponses d’un échantillon représentatif de 2 010 Françaises et Français âgés de 18 ans et plus, ainsi que de 254 médecins et 248 infirmiers. En effet, près d'un quart (24 %) des médecins se disent insatisfaits de leur expérience de téléconsultation. Ils n’étaient que 12 % l’année dernière. Une insatisfaction qui repose sur une véritable expérience puisque sept médecins interrogés sur 10 (71 %) ont fait une téléconsultation. 55 % d’entre eux ont réalisé une téléconsultation depuis le confinement et 16 % l'avaient fait avant. À noter que les motifs d'insatisfaction n'ont pas fait l'objet de questions.

Pour réaliser leur consultation à distance, les médecins ont majoritairement utilisé le téléphone, que ce soit avec l'image (27 %) ou sans (33 %). Les autres utilisant un ordinateur ou une tablette. Quant aux logiciels de connexion plébiscités, on retrouve Skype, WhatsApp et Facetime (30 % du total), suivis par la webcam et le téléphone (29 %).

Quoi qu’il en soit, malgré cette insatisfaction, 77 % des médecins et 64 % des infirmiers reconnaissaient que le recours à la télémédecine a permis de mieux gérer la crise sanitaire et le confinement.

Télécharger
Avez-vous trouvé cette actu utile ?

Pour nous aider à être au plus près de vos attentes, votre avis est important!

X