Les associations au cœur de l’innovation en santé

L’identité Innov’Asso évolue ! Découvrez notre nouvelle charte graphique en phase avec notre perpétuelle évolution.

Français et numérique : la confiance ne règne pas encore

Télécharger

Le manque de confiance des Français dans le numérique ne freine pas leur appétence pour les usages numériques : c’est le grand enseignement à tirer des résultats de la dixième édition du Baromètre de la confiance des Français dans le numérique réalisé par l’Acsel. Un paradoxe que ne pouvait mettre en évidence que le baromètre Acsel puisqu’il est le seul à comparer la confiance et les usages réels en matière de numérique.

Depuis 10 ans, la confiance numérique semble stagner autour des 40% des Français. On observe pour autant une baisse de cette confiance chez les publics les plus connectés et les plus avertis (-10 pts les CSP+, entre -8 et -7 pts chez les 24-39 ans). Une baisse de confiance qui s’explique par 4 facteurs : la peur du piratage des données et/ou du compte ; la crainte de la consultation et utilisation abusive des données personnelles ; l’appréhension de l’usurpation de l’identité ; les mauvais fonctionnements de sites. Il faut dire que le contexte actuel d’accroissement de l’exposition aux risques sur l’espace numérique n’incite pas à la confiance. Deux chiffres viennent justifier cette frilosité des Français : 28% des internautes ont été confrontés à une personne usurpant une identité alors que le piratage bancaire a augmenté de 20% depuis 2013.

Autant dire que les potentiels utilisateurs du numérique souhaitent être rassurés avant de se lancer. Notamment par la CNIL, citée comme le premier levier de la confiance suivi par les garanties de sécurité techniques, la garantie de l’effacement des données et le recours juridique.

Télécharger
Avez-vous trouvé cette actu utile ?

Pour nous aider à être au plus près de vos attentes, votre avis est important!

X