Les associations au cœur de l’innovation en santé

L’identité Innov’Asso évolue ! Découvrez notre nouvelle charte graphique en phase avec notre perpétuelle évolution.

5 étapes-clés pour organiser sa curation

La curation consiste à rechercher, trier, éditorialiser et surtout à partager/publier automatiquement de l’information sur vos supports Internet. C’est son intérêt principal.

Issu de « curator », qui fait référence à l’origine au commissaire d’expositions d’art, le terme « curation » fait son apparition en France en 2010 et tire ses origines de la surabondance d’informations sur le web.

Cet article vous propose de mettre en place une méthodologie en 5 étapes pour faire en sorte d’organiser votre travail de curation, pour vous aider à publier des contenus plus pertinents sur vos propres supports web.

Étape 1 : définir ses besoins et son territoire de veille

Une veille peut-être menée de multiples façons. Pour commencer, il convient donc de bien la catégoriser en fonction :

Définition des besoins

Il est essentiel de définir vos besoins afin de rendre votre veille efficace.

Posez-vous les questions suivantes pour définir la stratégie de veille et de diffusion que doit avoir votre association :

Définition du territoire de veille

Définir le plus précisément possible le territoire de veille vous permettra d’éviter des résultats non pertinents.

Pour cela, formalisez votre territoire de veille à l’aide de mots clés, comme par exemple : “santé“, “innovation“, “recherche“, ou encore “maladie“.

Étape 2 : identifier vos sources

Il s’agit d’un travail de sourcing, c’est-à-dire d’identification des sources qui vous seront utiles pour effectuer une collecte ciblée.

Vous allez vous mettre à la recherche de sources d’information sur Internet, en adéquation avec vos besoins. Avec un peu d’expérience, vous saurez mieux détecter les sources pertinentes pour votre veille au quotidien.

Comment choisir vos sources d’informations ? Le choix des sources est complexe et requiert du temps ainsi que de la curiosité.

L’idéal est de commencer par les sites que vous connaissez déjà, comme la presse quotidienne ou hebdomadaire ainsi que les sites spécialisés que vous avez déjà eu l’occasion de découvrir.

Vous pouvez ensuite élargir votre sourcing en vous intéressant à d’autres types de sources, comme par exemple :

Conseils

Vos sources pourront potentiellement devenir nombreuses. Pour vous y retrouver, segmentez-les en fonction de plusieurs paramètres : nature, support, public visé, etc.

N’hésitez pas à évaluer la qualité de vos sources d’information en vérifiant par exemple la date de dernière mise à jour du site, la véracité de l’information trouvée en croisant la source avec d’autres et l’objectivité de l’information trouvée. Le choix des sources est complexe et requiert du temps ainsi que de la curiosité.

Listez les sources pertinentes sur une feuille Excel et détaillez les informations qui vous seront utiles par la suite : thème du site, cible, type, etc.

Étape 3 : mettez en place la collecte des informations

Collecter, mais aussi trier, organiser et stocker les informations.
Comment optimiser ces tâches ? En utilisant :

Quelle fréquence de collecte ?

Définissez une fréquence de collecte en fonction de vos besoins, des outils que vous souhaitez utiliser et de la nature des informations (faits, opinions, articles, études, etc.).

Étape 4 : analysez et traitez l’information

L’analyse et le traitement de l’information sont des activités à haute valeur ajoutée qui vont vous permettre de transformer, d’enrichir et de valider les informations brutes collectées en amont afin d’en extraire un contenu pertinent et diffusable.

C’est donc une étape cruciale qui va rendre exploitable une information brute.

Il est possible de traiter l’information de deux façons :

Traiter et classer l’information automatiquement

Il existe plusieurs dizaines de plateformes en ligne pour vous aider à traiter et classer automatiquement les contenus obtenus depuis le web. Trois exemples :

Étape 5 : diffusez l’information

Il vous faut maintenant partager les résultats de votre veille de façon à en faire profiter le maximum de personnes.

Diffuser de l’information est en effet une composante essentielle de la veille. Sans lecteurs, il n’y a pas d’intérêt pour votre association à ce que vous récoltiez cette information.

Définition du mode de diffusion

Deux modes de diffusion :

Mieux connaître son lectorat

Après publication, identifiez votre public afin de répondre à ses futurs besoins :

Ce qu’il faut retenir

  • Ne vous laissez plus submerger par les flux d’information sur Internet. Organiser son travail de curation et choisir les bonnes sources d’information devient aujourd’hui primordial pour à la fois gagner du temps et produire des contenus pertinents.
X